Séance du 14.05.2014

Séance du Conseil communal du 14 mai 2014

Interventions des membres d’Ouverture

Ordre du jour du Conseil

  • 1. Appel
  • 2. Présentation des 1500 ans de l’Abbaye de St-Maurice (M. Rey-Bellet et M. Duroux)
  • 3. Communications de la Présidente
  • 4. Assermentation d’un nouveau conseiller
  • 5. Nomination d’un scrutateur suppléant
  • 6. Mutations au sein de la Commission des finances
  • 7. Motion du bureau du Conseil concernant l’application Quicksite
  • 8. Motion du groupe Ouverture intitulée « Des modérateurs adaptés sur le Route des Mines de sel et sur la Route des Dévens »
  • 9. Information du Syndic sur le Collège de la Servannaz
  • 10. Rapport des commissions
  • 10.1 Sur le préavis no 2014/01 concernant le réaménagement de la Route de Rivarottaz
  • 10.2 Sur le préavis no 2014/2 concernant la réfection du revêtement bitumeux en traversée de localité à Frenières
  • 11. Communications de la Municipalité
  • 12. Vœux et demandes de renseignements

Interventions de membres du Groupe Ouverture

7. Motion du bureau du Conseil concernant l’application Quicksite

Le Bureau du Conseil, présidé par Mme Judith Warpelin, membre d’Ouverture, dépose une motion visant à demander la mise en place du système de gestion informatisée du Conseil appelée Quicksite (cf. séance du Conseil du 4.12.2013). Le Syndic indique que la Municipalité n’est pas favorable à la mise en place de ce système. La motion du Bureau du Conseil est soutenue par l’ensemble du Groupe Ouverture, mais elle n’est pas soutenue par le minimum exigé de 12 conseillers. Elle est donc rejetée.

8. Motion du groupe Ouverture intitulée « Des modérateurs adaptés sur le Route des Mines de sel et sur la Route des Dévens »

La motion est présentée par M. le Conseiller Eric Maendly. Pour le contenu de cette motion, voir le lien suivant :  (sur le site, lien sur l’onglet « Nos motions »). La motion est  soutenue par  plus de 12 conseillers  et  est donc transmise à la Municipalité.

9. Information du Syndic sur le Collège de la Servannaz

Le Syndic fait état d’informations financières réjouissantes concernant le Collège de la Servannaz, en cours de réalisation : les travaux effectués (40% du total) et les soumissions rentrées (55% du total) font état d’une économie de plus de 2 millions. Dès lors, il serait possible de réaliser 4 classes supplémentaires et de doubler le nombre de places de l’Unité d’Accueil pour Ecoliers-UAPE (qui passerait de 36 à 72 places), tout en respectant le crédit voté initialement par le Conseil. Le Conseil est sollicité pour donner son accord à la réalisation de ces travaux supplémentaires.

M. le Conseiller Marc Mundler demande à combien s’élèverait la réalisation de ces 4 classes et 36 places d’UAPE supplémentaires si on les réalisait dans quelques années et non immédiatement. Le Syndic répond que cela représenterait probablement un surcoût de 15 à 20% par rapport à la somme demandée pour réaliser ces extensions immédiatement.

Mme la Conseillère Anne Bielman rappelle que les 36 places d’UAPE prévues  par le projet initial étaient clairement sous-évaluées par rapport aux besoins réels et que le doublement de ces places serait hautement bienvenu.

Après un large échange de vues, le Conseil accepte la réalisation de ces travaux supplémentaires.

10.1 Sur le préavis no 2014/01 concernant le réaménagement de la Route de Rivarottaz

La Commission chargée d’examiner ce préavis était présidée par M. le Conseiller Ouverture Eric Maendly.

Mme la Conseillère Anne Bielman propose de rejeter l’entrée en matière de ce préavis, faisant valoir que le projet initial présenté dans le préavis avait été largement critiqué par les services cantonaux compétents, que le Municipal Rapaz a présenté au cours des travaux de la Commission un 2e projet sans avoir préalablement soumis celui-ci aux services cantonaux compétents (ce qui est un non-respect de la procédure légale) et que le Municipal Rapaz a présenté au Conseil, le soir-même, un 3e projet qui n’a pas non plus été soumis aux services cantonaux compétents ni soumis à la Commission du Conseil chargée de cet objet (en infraction à la procédure légale). Mme Bielman relève également que les critiques du Municipal Rapaz à l’égard du mode de travail de la Commission sont infondées.

La proposition de Mme Bielman de rejeter l’entrée en matière est discutée, puis suivie à une très large majorité des conseillers. Le préavis est renvoyé à la Municipalité pour étude et nouveau préavis.

10.2 Sur le préavis no 2014/2 concernant la réfection du revêtement bitumeux en traversée de localité à Frenières

Au cours de la discussion sur l’opportunité de procéder ou non à ces travaux, M. le Conseiller Eric Maendly relève le mauvais état de la chaussée sur le tronçon concerné et souligne la nécessité de ces travaux. De plus, il estime que ces travaux ne sont pas de l’investissement mais de l’entretien et que le côut devrait être absorbé par le budget sans passer par un préavis.

M. le Conseiller Marc Mundler demande si le fait de financer la réfection du tronçon par le biais du budget plutôt que par voie de préavis change  quelque chose quant à la possibilité pour la Commune de toucher une subvention cantonale.

M. le Municipal Rapaz répond que cela ne change rien.

Après une discussion nourrie, le Conseil accepte de faire exécuter ces travaux et d’en porter le coût au budget.

12. Vœux et demandes de renseignements

M. le Conseiller Eric Maendly fait remarquer que les bennes installées aux Dévens pour la récolte du verre, du papier et des déchets verts sont situées sur un terrain boueux, en bordure de la Gryonne. Il demande s’il est possible d’aménager le sol autour de ces bennes ou d’installer des bennes enterrées, sur l’ancien emplacement.

M. le Municipal Rapaz répond qu’il regardera ce qui est réalisable en fonction du budget disponible

Mme la Conseillère Anne Bielman s’inquiète de la circulation sur la Route de la Teinture, alors qu’une file de plus en plus importante de voitures stationnent sur le bord de la route, côté Avançons. Ces voitures en stationnement rendent la circulation difficile, et parfois dangereuse.

M. le Municipal Hediger répond que les services de police se sont aperçus du problème et qu’une solution est à l’étude : il s’agirait de marquer au sol un certain nombre de places de parc et d’interdire le parcage en dehors des emplacements prévus.

M. le conseiller Eric Maendly relève des informations contradictoires au sujet des sacs pour les ordures ménagères. A l’introduction des sacs blancs, la Municipalité a informé que les sacs bleus seraient acceptés jusqu’à épuisement. Dans le dernier numéro du journal communal, il était noté que les sacs bleus devaient être changés contre des blancs à la foire aux géraniums, en mai 2014 ! Sur le site internet de la Commune, il est noté que les sacs bleus restent valables « encore quelques semaines », mais sans préciser depuis quand et jusqu’à quand . Ces sacs ont été payés et doivent rester valables.

Mr. le Municipal Rapaz, après explications sur le processus de récupération et son financement, confirme que les sacs bleus restent valables jusqu’à épuisement du stock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*