Postulat du 26.06.2013

Postulat du 26 juin 2013

Bex : ses fontaines et son patrimoine architectural

Riche d’un passé historique important, notre village de Bex et ses alentours offrent une multitude de clins d’œil à la vie de nos ancêtres et rappellent que Bex fut, du 17e siècle au début du 20e siècle, un centre touristique attractif.

Forts de ce constat, les membres du Groupe Ouverture ont pris plusieurs contacts pour déterminer la faisabilité de la création d’itinéraires culturels passant par les fontaines, les ponts, les hôtels, les pensions, les cafés, les églises, les bâtiments divers, les quartiers anciens ainsi que les villas d’époque et les châteaux, sans oublier les curiosités naturelles telles que parcs, arbres remarquables ou témoignages géologiques.

Nos discussions avec différents partenaires ont débouché sur deux pistes intéressantes :

  1. Première piste: la réalisation d’un dépliant proposant 3 à 4 itinéraires de longueur différente, réalisables à pied ou à vélo. Plusieurs parcours sont possibles, dans le centre urbain ou en périphérie du village, ainsi que dans les collines et les hameaux des alentours. Ces trajets seraient d’autant plus appréciés, si des bancs étaient disposés tout au long des parcours. Les principaux éléments architecturaux et naturels visibles sur un itinéraire seraient signalés et brièvement décrits sur le dépliant. Ces dépliants seraient disponibles à l’Office du tourisme, dans les hôtels et chambres d’hôtes du lieu, ainsi qu’à la gare CFF et aux Mines de sel.
  2. Deuxième piste: la réalisation d’une étude détaillée du patrimoine architectural bellerin et de l’histoire de Bex depuis le 18e siècle. En effet, Bex, son tourisme, ses résidences et ses parcs intéressent vivement les spécialistes du patrimoine suisse qui travaillent à la Section d’histoire de l’art de l’Université de Lausanne. Bex constituera un objet d’étude spécifique de la Section d’Histoire de l’art durant le printemps 2014 ; cela devrait aboutir à la réalisation d’un ouvrage, sur le modèle de ce qui s’est fait récemment pour la ville de Lausanne ou d’autres villes du canton. Une fois cette étude réalisée, il serait possible d’enrichir les itinéraires existants ou d’en proposer de nouveaux, de compléter les dépliants liés aux itinéraires, voire de placer des plaquettes explicatives  devant les bâtiments particulièrement dignes d’intérêt.

Notre archiviste ainsi que l’Office du Tourisme sont à disposition pour contribuer à la révélation de ce patrimoine injustement méconnu. Nous aimerions mieux présenter ce patrimoine à la population ainsi qu’à nos hôtes de passage et donner une image positive de notre commune. Ajoutons que ces itinéraires accompagnés de dépliants permettront de promouvoir la mobilité douce dans notre Cité de l’Energie.

Dès lors, le groupe Ouverture invite la Municipalité à appuyer les démarches que nous avons entamées. Un modeste soutien financier (3’000.- Frs environ) de la part de la Commune permettrait, en partenariat avec l’Office du tourisme, de mettre sur pied les premiers itinéraires et les dépliants d’accompagnement. Une subvention plus importante pourrait être demandée à la Commune pour la publication de l’ouvrage sur le patrimoine bellerin, mais ce financement ne sera pas sollicité avant 2-3 ans.

Ce que nous souhaitons ce soir, c’est connaître la position de la Municipalité sur cette opération de valorisation du patrimoine culturel et naturel local. D’avance nous vous remercions de la mise en œuvre de ce projet.

Pour le Groupe Ouverture, Judith Warpelin-Stangl

Bex, le 25 juin 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*